img header secondaire
Copie_de_Twitter-_Récipiendaires_Semaine_de_léducation_2021_8.5  4.5 po.png
La Butte, le lundi 25 avril, 2022
- Michel Collette, directeur général du Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), et son équipe désirent féliciter les sept employés du CSAP qui ont été reconnus lors de la cérémonie de la Semaine de l’Éducation qui a eu lieu le 25 avril à l’École du Carrefour.

Sous le thème «La sensibilité culturelle - s’adapter à la situation des élèves », les lauréats du CSAP ont tous démontré des actions concrètes auprès de notre communauté scolaire. Le personnel travaille à offrir aux élèves des structures de soutien favorisant une sensibilité culturelle afin d’offrir un environnement propice pour chacun et chacune.

Cette année, le CSAP est heureux de reconnaître sept employés qui se sont surpassés. Les récipiendaires sont :
  • Atsu Amedekanya, Enseignant, École du Carrefour
  • Karim Amedjkouh, Coordonnateur de la diversité et des droits de la personne 
  • Alvina Berthier, Éducatrice principale, École Beau-Port
  • Sheila LeBlanc, Agente de développement scolaire et communautaire, École secondaire de Clare
  • Maryvonne Lapointe, Enseignante, École Mer et Monde
  • Karmanda Murphy, Enseignante, École secondaire de Par-en-Bas
  • Renée Colette Samson, Enseignante, École Beau-Port

Vous pouvez visionner la cérémonie en direct sur la chaîne YouTube du Gouvernement de la Nouvelle-Écosse à partir de 14h.
-30-

À propos du CSAP
Le Conseil scolaire acadien provincial est le seul conseil scolaire francophone de la Nouvelle-Écosse et dessert toute la province avec ses 21 écoles. Il offre une éducation de qualité en français langue première à la population d’origine acadienne et aux autres francophones résidant en Nouvelle-Écosse.

Pour plus d’information
Stéphanie Comeau
Coordonnatrice des communications
Conseil scolaire acadien provincial
(902) 471-0082
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’élève, notre passion, notre avenir!
278905165_10159186362268220_3404972056974742689_n.jpg

Les membres de la communauté de Tor Baie sont invités à une soirée de musique et d'information au sujet du Conseil scolaire acadien provincial. Venez découvrir les possibilités qu’offre une éducation en français.
La soirée débutera avec la musique de Mary-Beth Carty et amis.
Quand : le 21 avril
Où : Guysborough Lifestyle Complex
Heure : 18h à 20h
GRATUIT!
Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

La Butte, le 14 avril 2022 – Le projet de loi 156, Loi concernant l’éducation acadienne et francophone, a fait l’objet d’un débat en deuxième lecture hier à l’Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse alors que plusieurs dizaines de membres de la communauté acadienne et francophone étaient rassemblés à l’extérieur de Province House. Le CSAP tient à remercier les membres de la communauté qui se sont mobilisés afin d’appuyer un projet de loi d’une telle importance. Le CSAP est encouragé d’entendre les députés se prononcer en faveur d’une loi conforme à la Charte canadienne des droits et libertés.

Le parrain du projet de loi, Ronnie LeBlanc, député de Clare, a parlé du cœur en livrant son discours qui soulignait l’importance du CSAP pour assurer la pérennité de la langue et de la culture acadienne et francophone. Il a déclaré que son objectif en déposant ce projet de loi était d’assurer que les enfants de ses enfants ne manquent pas la chance d’étudier, de grandir, et de s’épanouir en français.

La députée d’Halifax Citadel-Sable Island, Lisa Lachance, a affirmé son appui pour le projet de loi en rappelant aux députés que le français est parlé en Nouvelle-Écosse depuis plus de 400 ans et forme une partie importante de son histoire et de sa culture.

Quant au ministre des Affaires acadiennes et de la francophonie, Colton LeBlanc, celui-ci a indiqué que son gouvernement allait analyser le projet de loi de 105 pages avant de passer à l’étape des modifications législatives. Il s’est fait rassurant en indiquant clairement que « n’importe quelle modification au projet de loi mené dans cette Chambre doit être conforme à la Charte ».

Lors du débat, Iain Rankin, Chef de l’opposition officielle, a également déposé trois avis juridiques obtenus par le CSAP de juges de la Cour suprême du Canada et de la Cour d’appel de l’Ontario, aujourd’hui à la retraite. Ces avis écartent les inquiétudes non fondées de technocrates et confirment le bien-fondé en droit de la loi demandée par le CSAP. Il a précisé : « Ceci est un moment historique pour la Nouvelle-Écosse ».

Tous les discours prononcés hier à Province House sont prometteurs pour l’avenir du projet de loi 156. « La Loi concernant l’éducation acadienne et francophone encadrerait l’éducation en français langue première dans une loi qui nous est propre et qui répondrait réellement à nos besoins, » dit Marcel Cottreau, président du CSAP.

- 30 -

À propos du CSAP

Le Conseil scolaire acadien provincial est le seul conseil scolaire francophone de la Nouvelle-Écosse et dessert toute la province avec ses vingt-deux écoles et dix-neuf sites de prématernelle. Il offre une éducation de qualité en français langue première à la population d’origine acadienne et francophone résidant en Nouvelle-Écosse.

Pour plus d’information

Stéphanie Comeau
Coordonnatrice des communications
Conseil scolaire acadien provincial
902-471-0082
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’élève, notre passion, notre avenir !
Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

La Butte, le 12 avril 2022 – Le Conseil scolaire acadien provincial applaudit haut et fort le dépôt d’un projet de loi intitulé Loi concernant l’éducation acadienne et francophone, qui édicterait une loi scolaire conforme à la Charte canadienne des droits et libertés, séparée et indépendante. Le CSAP exhorte les parlementaires à travailler ensemble pour assurer son adoption et en faire un moment historique pour l’éducation en français langue première en Nouvelle-Écosse et au Canada.

« La Nouvelle-Écosse peut servir d’exemple pour tout le Canada en adoptant le projet de loi déposée aujourd’hui, » affirme monsieur Marcel Cottreau, président du CSAP.

L’éducation en français langue première en Nouvelle-Écosse n’a jamais été révisée, et encore moins réformée, depuis la création du CSAP en 1996, malgré sa croissance au fil du temps, les développements juridiques importants concernant les droits de la communauté acadienne et francophone garantis par la Charte, et la réforme d’éducation en langue anglaise entamée par la province en 2018.

Depuis, le CSAP a passé d’innombrables heures à essayer de faire en sorte qu’une loi conforme à la Charte, séparée et indépendante soit adoptée. Par exemple, dans le cadre de séances de travail bilatérales entre le CSAP et l’administration publique, le CSAP a dû dissiper plusieurs préoccupations non fondées de technocrates, notamment en obtenant trois avis juridiques de juges de la Cour suprême du Canada et de la Cour d’appel de l’Ontario aujourd’hui à la retraite. Le CSAP s’est également assuré de la rigueur de ses demandes en recourant à l’expertise de deux premiers conseillers législatifs et d’une conseillère législative à la retraite, lesquels cumulent ensemble une centaine d’années d’expérience en rédaction législative.

L’adoption d’une loi scolaire conforme à la Charte, séparée et indépendante revêt une importance particulière pour la communauté acadienne et francophone étant donné l’érosion progressive des droits garantis par l’article 23 de la Charte, phénomène qui s’est accéléré de façon inquiétante depuis la réforme centralisatrice de 2018.

Il n’existe pas de meilleure façon de protéger et de promouvoir la langue française en Nouvelle-Écosse et la culture qu’elle véhicule qu’en adoptant une loi qui assure l’épanouissement du CSAP. Il n’existe pas de meilleure manière de réparer les injustices du passé, comme l’exige l’article 23 de la Charte, de reconnaître les luttes et l’endurance des générations, et d’ancrer la communauté acadienne et francophone, ainsi que son histoire, dans le tissu de la province.

« Le CSAP exhorte tous les parlementaires – ceux du gouvernement et ceux de l’opposition – à travailler ensemble pour voir à l’adoption du projet de Loi concernant l’éducation acadienne et francophone et ainsi cimenter cette importante réforme dans l’histoire de la province », affirme le président du Conseil. Il ajoute : « J’invite nos parlementaires à s’élever au-dessus de la partisanerie afin d’éviter que l’avenir de la communauté acadienne et francophone soit victime de manœuvres parlementaires. »

- 30 -

À propos du CSAP

Le Conseil scolaire acadien provincial est le seul conseil scolaire francophone de la Nouvelle-Écosse et dessert toute la province avec ses vingt-deux écoles et dix-neuf sites de prématernelle. Il offre une éducation de qualité en français langue première à la population d’origine acadienne et francophone résidant en Nouvelle-Écosse.


Pour plus d’information

Stéphanie Comeau
Coordonnatrice des communications
Conseil scolaire acadien provincial
902-471-0082
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


L’élève, notre passion, notre avenir !


  •  








Avril est le mois de la sensibilisation au stress au Canada. En fait, 23 % des Canadiens déclarent que la plupart de leurs journées sont stressantes.

Chaque jour, le monde devient plus stressant. Nous vivons à une époque où les nouvelles circulent 24 heures sur 24, et, lorsqu’un événement grave se produit, la technologie dont nous disposons nous permet d’en être informés dans la seconde qui suit. Pour beaucoup de gens, les pauses n’existent plus.
Conseils pour diminuer le stress

Lors de la 287e réunion régulière du Conseil, les membres élus ont discuté :
  • Présentation du comité de parent de l'école du Grand-Portage
  • Priorités en infrastructure
  • Entente CEC-CSAP-MEDPE - École Pubnico-Ouest
  • Politique 220 « Processus d’élaboration des politiques » (modifications)
  • Politique 501 « Critères d’admission » (2e lecture)
Voici le résumé.
  • Centre scolaire Étoile de l'Acadie: les classes sont annulées.
  • École acadienne de Pomquet, École Beau-Port et le bureau de Petit-de-Grat : La rentrée est retardée de 2 heures.
  • Toutes les autres écoles sont ouvertes.
  • Le trajet C04, normalement conduit par Éric Robicheau et desservant l’École Joseph-Dugas et l’École secondaire de Clare, sera annulé pour les trajets AM et PM demain, le 5 avril 2022.
La prochaine rencontre du Conseil aura lieu le 9 avril 2022 à l'École Rose-des-Vents à Greenwood.  
Nous sommes heureux de vous informer que les délibérations du Conseil seront en présentiel. Le public est convié à l'École Roses-des-Vents à partir de 9h. 
Projet d'ordre du jour
Les classes sont annulées pour toutes les écoles du CSAP.
Le transport par autobus pour le trajet C05 de l’École Joseph-Dugas et l’École secondaire de Clare est annulé pour du 30 mars au 1 avril. Les parents/familles seront responsables du transport des élèves affectés par cette annulation. L’école communiquera avec les familles demain afin de communiquer les modifications pour le trajet de l’après-midi.

Nous vous remercions de votre collaboration.

Restez connecté!

Pour ne rien manquer de ce qui se passe au CSAP, suivez-nous sur les réseaux sociaux. Sachez que tout retard ou annulation de classes sera communiqué sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.
Sans titre 2 copieSans titre 2Sans titre 2 09.56.49Sans titre 2 copie 2téléchargement